Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le papier (presse-édition-communication) a-t-il un avenir ?

22 Février 2014 , Rédigé par IMF-Bretagne Publié dans #Cafés-horloge

Retour sur le Café-Horloge du 19 février

Le nombre et la variété des avis émis au cours de cette rencontre, ont permis d’alimenter les nombreux échanges.

Il est indéniable que la vente de livres chute. (2% cette année)

Le monde de l’édition va mal. Mais l'irruption du numérique est-elle seule responsable ? La crise n'est-elle pas plus profonde et plus ancienne avec une baisse significative du lectorat, voire de la qualité, depuis déjà un long moment ?

Un participant fait noter une baisse sensible significative de la fréquence des visites en bibliothèque.

On souligne également un déclin permanent de la presse écrite en France.

Et pourtant : Il y a un attachement sentimental au livre, on peut même parler de pouvoir charnel. Les ouvrages dédicacés deviennent symboliques. Ah la dédicace !

La presse écrite a un coût trop élevé, le portage des quotidiens ne convient plus. Si on ajoute les problèmes de qualité, on peut indéniablement dire que la presse n’a plus le monopole de l’info.

A contrario la presse destinée aux professionnels est en hausse. Les abonnés veulent consulter le papier plus le numérique.

Il y a une surconsommation de l’ordinateur, il faut avouer qu’avec le WEB nous bénéficions de l’instantanéité de l’info. Info dont il faut fréquemment vérifier la véracité (de nombreux sites fallacieux naissent chaque jour).

La lecture de livres sur ordinateur ou tablette ne risque-t-elle pas de dégrader la vue ? Mais force est de constater que nos enfants affectionnent et manipulent avec aisance les outils informatiques. Par insuffisance de temps il nous est souvent plus facile de consulter le Net, nous bénéficions ainsi de l’info instantanément.

Il n’existe, aujourd’hui, pas de corrélation entre le numérique et le livre. L’avenir du numérique et du papier doit être dans la complémentarité. La presse analytique et commentée doit s’adapter au nouveau mode de communication

L’homogénéité entre le papier et le numérique n’est pas atteinte ! Mais nous devons impulser le livre version classique afin de continuer à percevoir l’émotion de « tourner les pages ».

Merci à Chantal pour ce compte-rendu à chaud et Rendez-vous le 19 mars pour le Café-horloge "Etre Franc-maçon au XXIe siècle"

Partager cet article

Commenter cet article